Ecocité Strasbourg
Association citoyenne pour faire émerger un débat dans notre cité

Accueil du site > Edito et Point de vue > Point de vue > Un tram à Koenigshoffen, oui, mais sur la Route des Romains !

Un tram à Koenigshoffen, oui, mais sur la Route des Romains !

jeudi 19 mai 2011, par Riep

Ecocité-Strasbourg et TC-Alsace ont apporté en 2010 une réflexion à la « concertation » sur le Schéma Directeur des transports 2025 de la CUS. L’actualité pousse à faire un zoom sur Koenigshoffen...

Le tram sur la Route des Romains, une évidente nécessité

La Route des Romains est un axe historique de Strasbourg, le Decumanus de la place-forte Romaine dont Koenigshoffen était la partie civile. Le faubourg s’est organisé et développé peu à peu autour de cet axe avec toutes les composantes d’un quartier : habitats, commerces, services publics (écoles, Poste, Mairie...), entreprises et industries.

Fort de ses 30 000 habitants répartis sur cet axe de 5 km, le faubourg de Koenigshoffen et les communes de Eckbolsheim, Wolfisheim, Oberschaeffolsheim, sont desservis uniquement par un réseau de bus lents, inconfortables, inadaptés aux horaires de vie de bon nombre de citoyen, en particulier en soirée. Cette situation décourage l’utilisation des transports en commun au profit de modes individuels, contribuant aux à la formation de bouchons, à la dégradation de qualité de l’air et à l’augmentation des besoins en parkings (aux Centres-villes et les faubourgs).

Le faubourg de Koenigshoffen se paupérise : de nombreuses entreprises quittent le secteur, les commerces végètent bien que la population croit (+22% depuis 1990) notamment dans les immeubles à vocation sociale. Le faubourg devient dortoir, son image est peu attractive. La quasi-absence de liens avec les autres quartiers de la ville, du Centre-Ville mais aussi à la Gare Centrale amplifient le phénomène.

Le tram sur rail n’est un pas un caprice, c’est une urgence !

Il y a urgence à revitaliser ce secteur, à travers un projet urbain dont l’épine dorsale serait l’arrivée d’un tram d’Est en Ouest.

Au regard des précédentes extensions du réseau tram de la CUS et du retour d’expérience partagé, il paraît évident que le seul tracé qui permette la transformation du faubourg, est celui empruntant la Route des Romains.

Il présente plusieurs avantages : des cœurs de quartier seraient créés autour des stations de Tram, devenus des lieux de vie attractifs et incontournables, d’animations, de commerces, de mixité d’activités. Les commerces seraient dynamisés et non pénalisés.

D’une part celui de limiter des investissements hasardeux par la collectivité par des tracés certes proches de denses populations mais éloignés de toutes vies de quartier : le tram doit être un outil de dynamique sur l’intégralité de son tracé et non dans le seul intérêt du Centre-Ville. D’autre part, la proposition d’une solution alternative crédible à la voiture particulière avec ses coûts inhérents de plus en plus importants est un enjeu de demain : le litre d’essence bientôt à 2€...

L’arrivée du tram sur la Route des Romains est l’occasion d’innover dans les pratiques d’insertion urbaine. L’infrastructure d’un tram n’est pas monolithique tel que les ingénieurs de la CUS nous le font croire, bien au contraire, elle dispose d’énormes possibilités inexplorées à Strasbourg permettant de s’adapter dans de nombreuses situations locales. Il peut être cité, par exemple, les sections de tram en voie unique ou partagée avec la circulation automobile dans les zones moins larges etc…

En outre, cette ligne pourrait être l’occasion de tester le transport de marchandises par des trams-cargo entre le Pôle Technique des Hôpitaux Universitaire installé sur le site « Strafor » (Blanchisserie, Cuisine etc…) et le Nouvel Hôpital Civil, limitant ainsi des navettes poids-lourds et contribuant au financement du tram.

Ce tracé serait économique pour la collectivité à la fois en exploitation et en investissement. Tout autre tracé (par la rue Gérolseck) nécessiterait le maintien d’un service de bus sur la Route des Romains et donc des coûts d’exploitation doublés (tram et bus sur le même itinéraire, mais en parallèle). Le maillage en réseau tram dans le secteur Ouest serait alors parfait entre la ligne B à la Montagne-Verte et la ligne A à Cronenbourg : cette dernière serait soulagée grâce à la création de parking-relais à l’entrée de la ville. Le tracé resterait sur le domaine public et aucun nouvel ouvrage d’art ne serait à lancer, notamment au-dessus des voies ferroviaires coupant Koenigshoffen.

L’ouest Strasbourgeois est dans la zone de pertinence pour un transport de type « tram ». Il est attendu tout comme les équipements publics en parallèle et en préalable à l’accueil de toutes nouvelles constructions d’habitats. Un tram depuis la Place de la Gare, via les boulevards de Metz, de Nancy et la rue de Rothau, jusqu’aux limites de la CUS, via la route des Romains est la seule solution réaliste pour une amélioration rapide, économique et efficace des déplacements dans l’Ouest Strasbourgeois.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette

Adresse du siège : 69 route des Romains 67200 Strasbourg